Portraits anciens combattants marocains

Les pensions « Cristallisés » depuis le début des années 60, les anciens combattants marocains « Indigènes » sont venus à Bordeaux dés le début des années 80 demander réparation. Ils logent dans des foyers ADOMA et autres habitats loués par des marchands de sommeil. Ils errent dans Bordeaux, attendant le règlement de leur situation. Situation qu'ils doivent personnellement soumettre en saisissant le tribunal administratif...



 

 

 

page suivante galerie:

 

 

Les anciens combattants marocains 



 

 

 

 

Contact